Visas vacances-travail

Pour favoriser les échanges de jeunes, la France a signé plusieurs accords :
En janvier 1999 un accord « visa Vacances- Travail » avec le Japon, en juin 1999 avec la Nouvelle-Zélande, en février 2001 avec le Canada et en janvier 2004 avec l’Australie.
Ces programmes Vacances-Travail permettent aux jeunes français d’exercer une activité professionnelle qualifiée ou non dans le pays d’accueil.

Les conditions générales à remplir :
avoir entre 18 ans et 30 ans,
être titulaire d’un passeport français en cours de validité,
écrire une lettre de motivation,
ne pas avoir d’enfants à charge,
avoir des ressources suffisantes pour les trois premiers mois du séjour,
présenter un certificat médical ,
justifier d’une assurance couvrant les risques médicaux durant le séjour.

Le visa Vacances travail en Australie :

A partir du 1er juillet 2006, le visa Vacances Travail « Working Holiday Visa » change en deux points importants :
la durée limite chez un employeur passe de 3 mois à 6 mois
la durée limite d’étude passe de 3 mois à 4 mois .
Ces nouvelles mesures devraient rendre le programme Vacances Travail encore plus attractif , d’autant plus que depuis novembre 2005 les titulaires d’un visa vacances travail peuvent faire une demande pour un deuxième visa vacances Travail directement en Australie ou depuis l’étranger et ainsi y rester une deuxième année.

Comment obtenir un dossier :
Retirer le dossier de demande de visa « Vacances-Travail » auprès du consulat du pays concerné ou sur les sites internet :

AUSTRALIE :
Visa ‘Vacances-Travail’ directement sur internet  : http://www.immi.gov.au

JAPON :
Informations visa « Vacances-travail »  : http://www.fr.emb-japan.go.jp

CANADA :
Informations visa « Vacances-travail » : http://www.dfait-maeci.gc.ca

NOUVELLE-ZELANDE :
Informations visa « Vacances-travail » : http://www.nzembassy.com/

USA, le visa J-1
Vous souhaitez mieux connaître la culture américaine tout en étant rémunéré(e) ? Vous êtes libre l’été prochain ? Ce programme vous est destiné !
Le visa J1 s’adresse aux étudiants, aux jeunes filles au pair, aux stagiaires professionnels et aux chercheurs venant aux Etats-Unis dans le cadre d’un programme d’échanges pour une durée inférieure ou égale à 18 mois. Etant un non-immigrant-visa, le J1 vous oblige à sortir du territoire à son expiration.

Ce visa permet de travailler pour financer son séjour mais aussi pour découvrir le pays.
Les jobs se déroulent dans des secteurs d’activités variés et dans différentes régions : Serveurs(e) dans des grands hôtels ou restaurants, employé(e) dans un parc d’attraction ou un parc national (« Grand Canyon National Park Lodges »), caissier(ère), vendeur(se), employé(e) de casino…

Pour information :
Le salaire minimum légal, en décembre 07, est de $5.15 de l’heure ou de $2.13 pour les jobs incluant des pourboires. La législation américaine permet de combiner 2 jobs s’ils sont compatibles, tout en respectant la limite légale d’heures travaillées.

Les conditions :
Etre âgé de 18 à 29 ans
Etre étudiant à plein temps d’un établissement d’enseignement supérieur français (ou être en train de terminer sa dernière année)
Avoir un passeport valable (jusqu’à 6 mois après votre date prévue de retour)
Etre capable d’assurer financièrement votre séjour
Les organismes suivants délivrent le fameux DS-2019:

AIPT
La Chambre de Commerce Franco-Américaine
C.I.E.E.
O.M.I.
 
Au sein de l’Unosel, certains adhérents peuvent vous proposer des séjours de 4 mois entre mai et octobre.


Les bonnes raisons de faire une Gap Year - 16/07/2018

La gap year, ou année de césure est une période de pause pratiquée par les jeunes après le bac ou après un cycle académique. La Gap Year  se déroule généralement à l’étranger. Les formules possibles dans le cadre de la gap year sont nombreuses. C’est notamment l’occasion de faire un séjour linguistique, de partir dans le[…..]

Lire la suite >
Communiquer avec votre enfant pendant son séjour - 10/07/2018

Votre enfant ou adolescent part cet été en colonie ou en séjour linguistique ? Comment communiquer pendant son séjour? L’UNOSEL vous conseille sur l’attitude à avoir pour ne pas être trop intrusif tout en gardant le lien. Difficile de couper les ponts, lorsque son enfant part en colonie de vacances ou en séjour linguistique. Pourtant il[…..]

Lire la suite >
Comment exploiter le voyage scolaire éducatif à son retour ? - 05/07/2018

Vous avez organisé un voyage scolaire éducatif avec votre classe ? Le voyage n’est pas terminé. Pensez à utiliser cette expérience pour vos activités pédagogiques. Pour que vos élèves puissent profiter pleinement de cette expérience, il est important qu’ils puissent préparer le voyage en amont mais aussi en parler au retour et partager leurs aventures. En[…..]

Lire la suite >
Quels réels progrès, en séjour linguistique ? - 28/06/2018

Apprendre une langue est un processus long. Il faut donc être patient et construire étape par étape sa progression en langue. Accepter cela et avoir en tête les progrès en séjour linguistique que l’on peut réalistement attendre, permettra d’éviter toute déception.   Un séjour linguistique, plusieurs objectifs  Un séjour linguistique peut avoir différentes finalités en fonction[…..]

Lire la suite >
Voir tous les articles

Le Guide des séjours
linguistiques et itinérants – expertise
et conseils pratiques
du Petit Futé et de l’UNOSEL.
Chez votre libraire ou sur les sites spécialisés.guide-sejour-linguistique-et-itinerant

 

Enregistrer