Séjours linguistiques pour vos enfants, les clés pour faire le bon choix

bridge-1214376_960_720

Le moment est venu, vous envisagez de faire partir votre enfant en séjour linguistique. L’idée est là, mais pas le mode d’emploi..? L’UNOSEL vous aide à vous retrouver dans cette masse d’information qu’on découvre sur le web.

Etape n°1 Parlez-en à votre enfant. Evaluez sa motivation.

Vous êtes persuadé qu’un séjour linguistique fera un bien fou à votre enfant, mais il n’est pas du même avis que vous… Cela arrive, dans ce cas-là discutez avec lui pour comprendre les raisons de ce « blocage ». En effet, votre chérubin peut avoir peur de la séparation, de gens étrangers, de ne pas se faire comprendre ou encore ne pas être à l’aise au milieu d’autres enfants qu’il ne connaît pas… Il peut y avoir une multitude de raisons. Connaître ses appréhensions vous permettra de lui expliquer en détail comment se déroulent les séjours et de le rassurer.

En revanche, nous vous déconseillons de forcer votre enfant à partir. S’il part malgré lui, il risque de le vivre mal, ce qui aura pour conséquence l’absence de progrès en langue et un inconfort psychologique.

Si votre enfant ne souhaite pas partir aujourd’hui, cela ne veut pas dire qu’il ne partira jamais. D’une part pendant l’année scolaire il y a quatre périodes de départs possibles (vacances scolaires de février, printemps, été, automne). D’autre part, les séjours linguistiques sont possibles tout au long de la vie, pour les enfants et étudiants, aussi bien que pour les adultes et seniors ! Il n’y a pas d’âge pour apprendre une langue étrangère, ce qui compte c’est l’envie.

Dans le cas où votre enfant est demandeur d’un séjour linguistique, vous ne pouvez que vous en réjouir, car la motivation du jeune est la clé de réussite du séjour.

Etape n°2 Définissez les objectifs du séjour linguistique.

Votre enfant a besoin de progresser de façon intensive ? Se préparer à une certification (TOEIC, Cambridge, etc.) ? Renforcer son niveau scolaire ? Ou bien vous pensez qu’il serait bien qu’il découvre la culture du pays de façon ludique et éducative ? Selon vos objectifs, la formule vers laquelle vous allez vous diriger ne sera pas la même. Savoir ce qu’on attend du séjour, vous aidera considérablement dans votre recherche, et surtout cela vous évitera de faire le mauvais choix.

Etape n°3 Optez pour une formule adaptée à l’âge et au caractère de votre enfant.

Les formules de séjours linguistiques sont très variées, d’où la nécessité de bien connaître les objectifs du séjour et les adapter selon le profil de votre enfant. Le rôle des conseillers des séjours linguistiques est important à cette étape.

Deux grandes catégories de séjours linguistiques :

Séjours collectifs et leurs points forts →

  • Encadrement
  • Vie en communauté
  • Peu de déplacement, car les campus possèdent des structures complexes avec les salles de cours, les réfectoires, les terrains de jeu, les chambres, etc.
  • Convient aux enfants moins autonomes
  • Ces séjours peuvent être internationaux ou avec une majorité de Français, information à préciser auprès de l’organisateur.

Séjours en famille d’accueil et leurs points forts →

  • Immersion dans la cellule familiale du pays
  • Découverte d’une autre culture de l’intérieur au quotidien
  • Partage et échanges interculturels
  • Convient aux enfants plus autonomes
  • Obligation de parler la langue du pays pour se faire comprendre par ses hôtes.

 

Les enfants ayant une première expérience réussie en colonie de vacances, par exemple, se sentiront à l’aise dans un séjour collectif. D’autres enfants préféreront la vie au sein d’un foyer familial, cette formule donnera satisfaction à leur curiosité par rapport à la découverte de la vie à l’anglaise, à l’allemande ou autres… et les rassurera par son cadre familial.

Quant à la durée des séjours pour les premiers départs des tous petits une semaine ou une dizaine de jours peuvent être suffisants. Plus l’enfant sera grand et habitué à la séparation, plus il pourra rester longtemps en séjour linguistique. A la fois, n’oubliez pas que plus la durée du séjour est longue plus les progrès linguistiques seront assurés.

Etape n°4 Choisissez un organisme fiable

Vous avez trouvé les réponses aux premières questions, maintenant vient le choix de l’organisme. Lors de votre consultation des sites internet, ayez le réflexe de vérifier les éléments suivants: adresse en France, contacts, mentions légales, informations sur l’assurance, les garanties, le SIREN, etc. En cas de doute, n’hésitez pas à vous rendre sur les sites comme societe.com ou infogreffe.fr pour vérifier le SIREN de la structure et son ancienneté.

Enfin, le Label UNOSEL vous apporte toutes les garanties requises pour les séjours linguistiques aussi bien au niveau juridique, qu’au niveau qualitatif de l’organisation des séjours. Les organismes labellisés par l’UNOSEL sont régulièrement contrôlés quant au respect de leurs engagements qui vont au-delà des obligations réglementaires, en savoir plus : https://www.unosel.org/actes-dengagement-des-sejours-linguistiques-juniors-unosel/ 

Etape n°5 Evaluez les propositions

Plusieurs organismes ont répondu à votre sollicitation, vous avez des devis en main et ne savez pas comment choisir. Pas de panique, voici les critères clés pour tout comprendre :

  • Les cours et le volume horaire. Certains organismes vous proposeront 20 cours de 50 minutes, d’autres 15 cours d’une heure par semaine. Astuce : faites vos calculs en minutes et non en nombre de cours. Une différence de 10-15 minutes par cours à la fin du séjour donne une variable de plusieurs heures ! Attention, il ne s’agit pas de dire qu’un cours de 50 minutes est moins efficace que celui d’une heure. La pédagogie sera tout aussi adaptée à l’âge et au niveau des enfants. La question du volume horaire total vous permettra tout simplement de comprendre les différences de prix.
  • De plus, le nombre de participants par groupe est tout aussi important dans l’évaluation du prix du séjour. Les mini-groupes des séjours intensifs ou encore des cours en one to one nécessitant un professeur pour peu d’élèves demanderont un investissement plus important que des cours en groupe de 15 participants.
  • L’hébergement sera plus ou moins cher selon son confort. Chambre individuelle avec salle de bain et sanitaires ou bien chambre de six avec des lits superposés et le point d’eau commun, ce n’est pas pareil n’est-ce pas ? Mais une fois de plus cela vous expliquera le coût final.
  • Les activités varient également selon leur coût. Une promenade dans un parc public ou une balade en bateau ne valent pas pareil. Au niveau des activités sportives, entre l’équitation, le golf et foot il y a des différences aussi. Quoi qu’il en soit, le jeune profitera tout aussi bien des activités éducatives qu’elles soient coûteuses ou non.
  • Le transport peut être terrestre, maritime ou aérien. Les départs en autocar seront plus abordables pour les petits budgets, l’avion aura toujours un coût plus élevé… Si vous optez pour un séjour individuel (non groupé), vous pourrez demander à l’organisateur de vous occuper vous-même du billet d’avion, cela vous permettra de passer par des compagnies low cost, par exemple.

 

Il est donc important de comparer ce qui est comparable, avec ces points de repère vous êtes maintenant bien informés pour évaluer le plus objectivement possible les différents programmes. La palette des séjours linguistiques est riche et variée, vous trouverez forcément un séjour adapté au budget de votre famille et aux besoins et envies de votre enfant.

 

UNOSEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *