Panorama des séjours linguistiques et colonies de vacances pour l’année 2022

©Photo : EC

Communiqué de presse – Publié le 31 mai 2022

 

Après deux années très fortement perturbées, les français ont de nouveau envie de partir et de faire partir leurs enfants dans le cadre de séjours éducatifs. L’UNOSEL livre ses dernières statistiques [1]sur un secteur qui a su innover et proposer des alternatives pendant la période de crise.

 

Les parents plébiscitent à nouveau les colonies de vacances

Les organisateurs de colonies de vacances peuvent être soulagés, l’été 2022 s’annonce comme un bon été, avec un taux d’inscription qui se rapproche de celui observé en 2019. Une distinction doit toutefois être faite entre les séjours qui se déroulent en France et les séjours à l’étranger. En effet, si pour les séjours en France, les organisateurs enregistrent des inscriptions équivalentes à 2019, pour l’étranger, et notamment les destinations hors Europe, les chiffres n’atteignent pas encore les standards de 2019. (-28%)

La complexité sanitaire sur certaines destinations a en effet nettement freiné les inscriptions.

Les chiffres globaux sont toutefois très encourageants d’autant plus que le ratio d’inscriptions de dernière minute augmente chaque année. Les organisateurs espèrent ainsi atteindre les chiffres de 2019 d’ici l’été.

 

Enfin une nette reprise des séjours linguistiques

N’ayant pu proposer quasiment que des séjours linguistiques anglais immersion en France pendant 2 ans, les organisateurs de séjours linguistiques retrouvent le sourire. L’été s’annonce plutôt bon, même si on est encore loin des chiffres de l’année de référence 2019 (-38.5%). On observe cependant une distinction nette entre les séjours encadrés avec départs groupés depuis la France qui sont encore à -48% des inscriptions de 2019 et les séjours individuels. Ces derniers ne sont en effet plus qu’à -14.3% des chiffres de 2019. Sur les séjours individuels, les destinations suivantes : Malte, Irlande et Amérique du Nord, enregistrent même des hausses d’inscription par rapport à 2019.

Les séjours adultes semblent aussi reprendre plus rapidement que les séjours jeunes. Ils représentent au 30/04, 16% des inscriptions, alors qu’ils ne représentaient que 6% en 2019.

Vague d’optimisme pour les organisateurs qui constatent avec plaisir que l’attrait des séjours à vocation éducative est toujours là et que les bénéficiaires sont impatients de pouvoir repartir.

Inscriptions enregistrées par les organismes labellisés UNOSEL entre le 01/01/2022 et le 30/04/2022 pour des séjours se déroulant sur 2022

>> Consulter notre dossier de presse

[1] Statistiques recueillies au 30/04/2022 auprès des organisateurs labellisés UNOSEL