Organiser son séjour linguistique tout seul, quels risques ?

Publié le 2/07/2019

Les personnes ayant l’habitude des voyages et quelques connaissances en langue peuvent être tentées d’organiser leur séjour linguistique toutes seules.

Mais quels sont les risques, et fait-on toujours des économies  ? Pour éviter toute déconvenue, l’Unosel recommande vivement de faire appel à un organisme professionnel et labellisé.

Des organismes spécialisés et expérimentés pour un conseil honnête et avisé

Ne s’improvise pas professionnel du tourisme qui veut. En effet, trouver le bon prestataire local prend du temps et requiert une certaine expertise. Le bouche à oreille et les avis internet ne suffisent pas. Les organismes labellisés vous offrent bien plus qu’une liste d’établissements recommandés. En effet, ils vous recommandent la formule et le séjour qui correspondent le mieux à vos besoins et qui vous sont propres. Ainsi, lorsque l’on choisit un séjour linguistique, de nombreux critères sont à prendre en considération : son niveau de langue, son âge, mais aussi sa personnalité, sa capacité d’apprentissage, sa facilité d’adaptation…

Une information complète en fonction des destinations

Chaque destination a ses spécificités, notamment en termes d’us et coutumes mais aussi de formalités administratives. Par exemple, aux États-Unis, au delà de 18 heures de cours par semaine, un visa étudiant est requis. Sans ce dernier, il est impossible de franchir la frontière, et ce quelque soit son âge ou la durée du séjour. Ces subtilités ne sont pas facilement accessibles quand on n’est pas du métier. Pouvoir en avoir connaissance dès son inscription et sans se lancer dans de longues recherches, fait partie des avantages lorsque l’on passe par un organisme français spécialisé.

Un prix maîtrisé et un accès au financement CPF

Grâce à des prix affichés en Euros et une transparence totale par rapport aux prestations inclues, vous n’aurez aucune mauvaise surprise. En effet, les frais supplémentaires, et la variation du coût des devises peuvent rapidement alourdir la facture.

De surcroît, si vous souhaitez faire financer votre séjour dans le cadre de la formation professionnelle, notamment par le CPF (Compte Personnel de Formation), vous devez obligatoirement passer par un organisme français. Spécialiste de la formation, ce dernier vous apportera une aide précieuse dans le montage de votre dossier administratif.

Des garanties en cas de « pépin »

Chaque organisme labellisé met à disposition un numéro d’urgence 24h/24, (en français pour les mineurs). C’est la certitude que le moindre problème sera traité rapidement.

Par ailleurs, en cas de complication sur place, une agence spécialisée a un pouvoir de négociation et de persuasion auprès de l’établissement local bien supérieur à celle d’un particulier.  Partenaire privilégié, faisant partir des dizaines de participants, voire plus, sur la destination, un organisme labellisé pourra agir vite et  ce dans le meilleur de vos intérêts.

Enfin, l’adhésion systématique des organismes labellisés Unosel à la Médiation du Tourisme vous garantit un traitement impartial en cas de litige.

Lire aussi :

>> Comment les organismes labellisés Unosel sont-ils contrôlés ?

>> Combien coûte un séjour linguistique ?

Crédit photo : EC