Les employeurs sont à la recherche de talents

Tandis que la conjoncture actuelle pousse les chercheurs d’emploi à se montrer plus patients et plus compétitifs, une poignée de privilégiés se font recruter sans même postuler. L’année 2012 reste plein d’incertitude pour les cadres avec des prévisions de recrutement timides et un vrai manque de visibilité économique. L’INSEE vient juste de publier une étude affichant une hausse du chômage de 36% en l’espace de deux ans pour les professionnels de catégorie A. Les cadres multilingues, eux, sont au-dessus de ces préoccupations.

Les favoris des grandes entreprises

1. Un profil très typé international
Les entreprises sont friandes de professionnels multilingues qui couplent leur maîtrise des langues avec une solide base académique et un parcours professionnel réussi. S’ensuivent des qualités telle que l’ouverture sur l’international, l’ambition de carrière, la capacité d’adaptation ou encore l’aptitude à analyser et comprendre des marchés différents. En définitive, les cadres multilingues allient fortes compétences professionnelles et personnalité multiculturelle.
Les employeurs sont en effet à la recherche de talents qui représentent et vivent au quotidien le concept de mondialisation. Plus qu’une simple compétence linguistique c’est une vraie culture de l’international qui se dégage.
Les entreprises recrutent des français multilingues pour travailler aux sièges sociaux de multinationales. Ils sont amenés à parler une autre langue car ils travaillent sur un marché européen autre que la France ou que leur poste implique des interactions fréquentes voire journalières avec des professionnels à l’étranger.

2. Passage obligé par la case étranger
L’entreprise recherche des responsables qui ont vécu et/ou travaillé à l’étranger, ce qui leur a permis de maîtriser une autre langue et de s’imprégner d’une culture étrangère. C’est donc la mobilité internationale qui fait la différence.
Ces professionnels décrochent un emploi sans difficulté et leur séjour à l’étranger leur ouvre les portes de postes à responsabilité très convoités.
L’atout multilingue va de pair avec bon salaire et poste à responsabilité. Les profils internationaux sont les nouveaux chouchous des entreprises. Ils se voient offrir des opportunités de carrière très intéressantes et des perspectives d’évolution rapides.

3. Une compétence qui fait la différence
Les employeurs ne se satisfont pas d’un niveau de langue scolaire ou d’un diplôme obtenu. Tous les cadres recrutés pour des postes multilingues sont testés et évalués sur leur niveau linguistique par des natifs. Les bilingues anglais-français sont les plus demandés, suivis par les trilingues français-anglais-espagnol et pour terminer et à égalité les français-anglais-allemand et les français-anglaisitalien.

Une étude du Cabinet Approach People