Les allergies, les contraintes alimentaires et le suivi sanitaire en centre de vacances

Il arrive souvent que les questions médicales ou d’allergies freinent les parents dans leur volonté de faire partir leur enfant en colonie de vacances. Les parents ne sont tout simplement pas au courant des procédures qui sont mises en place par les organisateurs de colos pour rendre le séjour des petits serein du point de vue de la santé et profitable du point de vue éducatif. L’UNOSEL vous explique les points clés à connaître sur le suivi sanitaire, les allergies et les contraintes alimentaires en centres de vacances.

 

Avant tout, notez deux choses simples à faire par les parents en amont du départ de l’enfant en séjour 

Remplir dûment la fiche sanitaire de votre enfant, lors de l’inscription dans un centre de vacances.

Cela permettra aux organisateurs d’anticiper au mieux certaines contraintes de santé de celui-ci. Les renseignements demandés portent en général sur trois points: alimentation spécifique, les allergies et vaccination/ médicaments. Il s’agit donc d’un travail en amont effectué par les organismes de séjour et il est primordial que les parents les aident dans ce processus

 Avertir en avance les organisateurs des spécificités alimentaires de l’enfant (sans sel, végétarien, allergies ou autres).

Communiquer cette information en amont du séjour donnera la possibilité à la colonie de vacances de préparer une solution pour l’alimentation adaptée de l’enfant. 

 

Comment ça marche pendant le séjour?

Concernant les allergies, la règle commune reste l’anticipation! Les centres ont différents modes d’organisation pour y répondre. Dans certains cas, ils peuvent demander aux parents d’amener les produits de substitution que prennent les enfants (par exemple, du lait de soja pour remplacer le lait de vache). Dans d’autres (allergie au gluten, aux fruits à coque), le cuisinier ou le traiteur du centre adapte les repas aux enfants, s’il a été bien averti à l’avance! Face aux allergies lourdes, il faut transmettre toutes les informations médicales au centre de vacances. Certains centres travaillent avec des sociétés qui proposent des repas non-allergènes particulièrement adaptés à ces cas. 

Dans le cas où une allergie se déclare lors du séjour (par exemple, une allergie aux chevaux lors d’une colonie de vacances équestre), la décision de rester ou de faire rentrer chez lui l’enfant dépend de sa volonté, de celle de ces parents, de l’avis médical, mais aussi de l’existence ou non d’autres activités dans le centre de vacances. 

Si votre enfant doit suivre un traitement au cours de ses vacances, il faut absolument prévenir les organisateurs en avance et surtout bien leur transmettre la ou les ordonnance(s) avec les médicaments. N’oubliez pas que la grande majorité des médicaments ne peuvent être administrés que sur ordonnance, même les homéopathiques et même le paracétamol… Les médicaments sont récupérés et gardés par l’assistant sanitaire tout au long du séjour, c’est lui qui les administre aux enfants et non eux qui se l’auto-administrent. 

A savoir, un ou une assistant(e) sanitaire est présent(e) dans chaque centre de vacances et peut administrer aux enfants les premiers soins et les médicaments (sur ordonnance!). Les parents sont en contact direct avec lui ou elle pour parler des spécificités de leur enfant. Cependant, l’assistant(e) sanitaire ne peut s’occuper des enfants en cas de fracture ou de maladies (gastro), les colonies de vacances sont donc toujours en relation avec des centres médicaux proches et des médecins, le samu ou les pompiers, selon les cas.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *