Contrôles renforcés aux frontières britanniques à partir du 8 avril 2015

Contrôles aux frontières britanniquesÀ partir du 8 avril 2015 le gouvernement britannique met en place des contrôles de sortie de territoire pour tout le trafic passager qui traverse les ports britanniques, le tunnel y compris.

A l’instar des contrôles à l’entrée sur le territoire de la Grande Bretagne, les contrôles de sortie concerneront tous les véhicules touristiques, ainsi que les passages piétons. Chaque voyageur devra être muni de son passeport ou de la carte nationale d’identité pour le/la soumettre au scan aux aubettes d’enregistrement des transporteurs.

Depuis 2004 la Grande Bretagne a instauré un contrôle des frontières pointu, grâce au système API – Advance Passenger Information. Cet outil collecte, notamment, le nom complet du voyageur, son sexe, sa date de naissance, le numéro, le type et le pays de délivrance de son document d’identité. API permet de collecter 80% de l’information concernant les voyageurs vers la Grande Bretagne. Ce système est particulièrement appliqué dans le transport aérien.

Mesures de sécurité des frontières

Afin de maîtriser l’information sur l’ensemble des passagers qui rentrent et sortent du Royaume-Uni, le gouvernement britannique a décidé de renforcer les contrôles des transports aériens, ferroviaires et maritimes. Un contrôle aléatoire peut être effectué à tout moment par la Border Force, que ce soit d’un autocar avec un groupe de passagers ou bien d’un particulier voyageant seul.

À partir du 8 avril 2015 les contrôles de sortie du territoire britannique auront lieu à tous les aéroports et ports du royaume (air, mer et terre). Par ailleurs, les transporteurs comme les ferries sur La Manche, pourront demander le passeport à tout voyageur pour le contrôler.

Risque de files d’attente 

Les transporteurs entre la France et la Grande Bretagne expriment dores et déjà une inquiétude quant à cette nouvelle mesure de sécurité des douanes. En effet, le temps d’attente aux ports risque de se rallonger de façon considérable. Ils estiment que les files d’attente pourraient atteindre jusqu’à 8 km. 

Conseils pratiques

Enfin, à partir du 8 avril 2015, il est conseillé à tout voyageur entre la France et la Grande Bretagne de prévoir un délai d’attente supplémentaire lors de sa sortie du territoire britannique. De même, les passagers devront s’assurer d’être en possession de leur passeport et / ou de leur carte nationale d’identité.

En ce qui concerne les organisateurs de voyages scolaires ou séjours éducatifs, ils devront opposer une note informative sur le pare prise des autocars.

 

Les explications de Border Force : “Exit checks on passengers leaving the UK”

 

 

UNOSEL