Communiquer avec votre enfant pendant son séjour

Votre enfant ou adolescent part cet été en colonie ou en séjour linguistique ? Comment communiquer pendant son séjour? L’UNOSEL vous conseille sur l’attitude à avoir pour ne pas être trop intrusif tout en gardant le lien.

Difficile de couper les ponts, lorsque son enfant part en colonie de vacances ou en séjour linguistique. Pourtant il va falloir accepter de ne pas l’appeler à tout moment, pour son bien être !

Quelque soit son âge, il ne sera pas possible dans le cadre d’une colonie de vacances ou d’un séjour linguistique de joindre votre enfant à n’importe quel moment de la journée.
En effet, les enfants intégrant un groupe avec un programme d’activités, les moments d’échange avec les parents sont limités sur un créneau horaire défini à l’avance.

Que votre enfant soit en possession d’un téléphone portable ou pas ne change rien. En effet,  ce dernier est généralement restreint pour le bon fonctionnement des activités et pour encourager la sociabilisation.

Quelques conseils pour  communiquer pendant son séjour 

Lors de départs groupés, les organismes mettent en place des répondeurs vocaux, ou préviennent par sms pour signifier que les enfants sont bien arrivés. Certains organismes disposent d’une interface dédiée permettant de communiquer pendant son séjour sous différentes formes.  Des photos et informations sur ce qui a été fait la journée sont alors publiées.

Si votre enfant dispose d’un portable, privilégiez les SMS et éviter de l’appeler trop souvent pour ne pas perturber son intégration.

Pour les plus jeunes, l’envoi de courrier, notamment de cartes postales, est toujours un plaisir.

Par ailleurs, il faut avoir conscience que la sensation de manque varie beaucoup, suivant la position dans laquelle on se trouve.

Un parent seul à la maison, avec la chambre de son enfant vide, ressent beaucoup plus l’absence que son enfant qui s’amuse, dans un nouvel environnement et avec plein de copains !

Pas de nouvelle, bonne nouvelle!

Ne vous vexez pas s’il ne semble pas trop disponible pour  échanger ou si ses SMS sont très évasifs : c’est que tout se passe bien.

Ne vous inquiétez pas, s’il y avait le moindre problème, votre enfant vous en parlerait et de toutes les façons l’équipe encadrante vous préviendrait !  Il vous racontera avec plaisir son séjour dans ses moindres détails à son retour.

Toutefois, en cas d’urgence, vous avez bien sûr toujours accès à un numéro local où vous pourrez contacter votre enfant. De même, si lui a besoin de vous contacter, un accès lui sera évidemment donné.

 

Lire aussi ; 

>>Le vrai métier de parent, c’est d’apprendre à se séparer

Pédopsychiatre, Philippe DUVERGER dirige le service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent du CHU d’Angers (49). Spécialiste des relations parents-enfants, il vient de publier « Mes parents sont fragiles », aux éditions Anne Carrière. Il revient, pour nous, sur la difficulté à se séparer de ses enfants pour les vacances.