Comment financer son séjour à l’étranger

Pour vivre votre séjour dans les meilleures conditions, préparez votre départ et pensez aussi à votre budget. S’il est trop limité, différentes solutions s’offrent à vous :

Les prêts étudiants :

Avant d’emprunter
Première obligation : pour obtenir votre crédit, vous devez trouver une personne qui se portera caution de vos remboursements et signera le contrat de prêt avec vous. Ensuite, il faut déterminer le montant à emprunter : si le prêt paye vos frais de scolarité, le calcul est simple. En revanche, s’il finance votre logement, un nouvel ordinateur, voire une année de spécialisation, il faut prendre le temps de la réflexion. Conseil : majorez le montant et allongez d’un an la durée de l’emprunt pour disposer d’une plus grande liberté, notamment en cas de redoublement.
Bon à savoir : certaines banques acceptent de débloquer les fonds en plusieurs fois. Cette possibilité est source d’économie, puisque les intérêts ne courront que sur les fonds réellement utilisés.

Précaution indispensable : l’assurance DIT
Dans la plupart des cas, vous êtes obligé de prendre une assurance DIT (décès, invalidité, incapacité de travail), notamment en cas d’emprunt important (représentant plus d’un mois de salaire de votre caution). En effet, si vous ne pouvez pas rembourser, l’assurance prendra en charge les mensualités à votre place.

Les conditions de remboursement
Les banques proposent des périodes de franchise, durant lesquelles l’étudiant ne rembourse que les intérêts (franchise partielle) ou… rien du tout (franchise totale). Si cette seconde solution semble alléchante, sachez qu’elle est aussi plus coûteuse puisque les intérêts s’ajouteront aux échéances non remboursées, renchérissant d’autant le coût total du prêt.
Si vous finissez vos études plus tôt que prévu ou que vous n’avez pas utilisé la totalité du montant emprunté, vous pourrez effectuer un remboursement anticipé, partiel ou total. Vous réaliserez des économies en payant moins d’intérêts.

Les bourses :
Beaucoup sont destinées aux étudiants partant à l’étranger. Renseignez-vous également auprès du service international de votre école ou de votre université ainsi qu’au ministère des Affaires Etrangères et reportez vous à notre texte : « Programme d’échanges internationaux ».

Bourse Erasmus
Accordée à certains étudiants suivant ce programme d’études en Europe, son montant varie en fonction de la destination et de la durée du séjour. Pour l’obtenir, adressez-vous au service des relations internationales de votre établissement. En savoir plus : www.socrates-leonardo.fr.

Bourses publiques
Le Ministère des Affaires Etrangères peut financer les études des chercheurs français à l’étranger. Pour en savoir plus : Egide (organisme pour la mobilité internationale des étudiants)  www.egide.asso.fr.

Bourses privées
Plusieurs fondations (Fondation Lambert, Vallet) délivrent des aides ponctuelles aux étudiants qui ont un projet d’études.
En savoir plus : la Fondation de France (www.fdf.org).

D’autres organismes proposent également des bourses (mutuelles, par exemple).

Un job à l’étranger :
Les membres agréés et spécialisés de l’Unosel vous donneront tout renseignement à ce sujet, reportez vous à la présentation : C’est quoi un job ? Et ou le trouver !
Mais pour résumer :
Au sein de l’Union européenne : les travailleurs circulent librement et vous n’avez pas besoin de visa de travail pour exercer une activité rémunérée. Votre carte d’identité ou un passeport en cours de validité suffisent.

Partout ailleurs : les conditions différent beaucoup d’un pays à l’autre. Renseignez-vous soigneusement avant votre départ auprès de :
l’ambassade du pays concerné,
EURES (European Employment Services) : http://europa.eu.int/eures/home.jsp?lang=fr
la Maison des Français de l’Etranger : http://www.mfe.org/.


Quel hébergement choisir en séjour linguistique ? - 14/09/2018

La dimension enseignement est souvent la composante qui mobilise le plus la réflexion au moment du choix d’un séjour linguistique. Toutefois, si celle ci est effectivement indispensable, il ne faut pas pour autant négliger l’hébergement en séjour linguistique. En effet, le choix de l’hébergement  a une dimension très importante et doit être sérieusement pris en considération.[…..]

Lire la suite >
Les séjours jeunes pendant les vacances de la Toussaint - 10/09/2018

Le tumulte de la  rentrée des classes est passé. Il est déjà temps de penser à l’organisation des prochaines vacances ! Trouvez les séjours jeunes pendant les vacances de la Toussaint qui correspondent le mieux à vos besoins et à votre budget grâce à l’UNOSEL. De multiples formules de colonies de vacances ou de séjours[…..]

Lire la suite >
L’immersion : la meilleure façon de booster son anglais professionnel - 04/09/2018

Se former en anglais tout en travaillant est un vrai challenge. Il est en effet difficile de concilier les deux et d’arriver à caser des cours d’anglais dans un emploi du temps déjà surchargé. Pourtant, il est indéniable qu’une bonne maîtrise de la langue fait gagner un temps fou. En outre, un bon niveau d’anglais[…..]

Lire la suite >
5 bonnes raisons d’organiser un voyage scolaire pour sa classe - 27/08/2018

L’UNOSEL, référence des voyages scolaires éducatifs depuis 1978, vous rappelle pourquoi organiser un voyage scolaire est une opportunité incroyable pour les élèves comme pour les enseignants ! Fédérer et mobiliser autour d’un projet Passer plusieurs jours en dehors de l’école, en étant en collectivité 24h/24, renforce inévitablement la cohésion de groupe au sein de la classe.[…..]

Lire la suite >
Voir tous les articles

Le Guide des séjours
linguistiques et itinérants – expertise
et conseils pratiques
du Petit Futé et de l’UNOSEL.
Chez votre libraire ou sur les sites spécialisés.guide-sejour-linguistique-et-itinerant

 

Enregistrer