Année de césure : l’opportunité d’un séjour linguistique longue durée

Publié le 22 Juin 2022

Plébiscitée depuis des années dans de nombreux pays sous le nom de gap year, l’année de césure est désormais bien encadrée en France. C’est l’opportunité rêvée pour partir découvrir le monde, et apprendre une ou plusieurs langues étrangères.

Qu’est-ce que l’année de césure ?

Pour les bacheliers encore indécis sur leurs projets professionnels, l’année de césure peut être l’occasion de se poser, faire le point sur ses envies, tout en ne perdant pas son temps. Il en est de même pour les étudiants souhaitant se réorienter ou faire une pause pendant leurs études.

L’année de césure concerne ainsi :

  • les bacheliers qui souhaitent suspendre leurs études avant d’entreprendre des études supérieures ;
  • les étudiants inscrits en formation initiale dans une formation d’enseignement supérieur et qui souhaitent la suspendre temporairement.

La césure doit durer au minimum 1 semestre et au maximum 2 semestres consécutifs. Pour les futurs bacheliers, la demande doit être faite sur Parcoursup. Sa formalisation permet en effet de bénéficier du statut étudiant.

Partir en séjour linguistique dans le cadre de la césure

Il faut du temps pour maitriser une langue étrangère, c’est pourquoi profiter de l’année de césure peut se trouver être très constructif. Les langues sont un atout indéniable, quelque soit son projet professionnel.

Les possibilités de séjours linguistiques sont nombreuses : 

Le plus classique consiste à partir dans le cadre de cours de langues en école internationale. En prenant des cours de langue pendant plusieurs mois, nul doute que les progrès seront au rendez-vous. Si possible, le passage d’un examen, comme les examens de Cambridge pour l’anglais est vivement recommandé. En effet, cela permet à l’étudiant de rentrer avec un diplôme officiel et reconnu sur le marché du travail.

Pour les budgets serrés, le séjour au pair permet de combiner expérience professionnelle et immersion à l’étranger, dans un cadre familial.

Enfin, en fonction du niveau de langue et de la durée du séjour, il est possible de combiner cours de langues avec expérience professionnelle, en faisant sur place un  job,  un stage ou encore du volontariat.

Lire aussi :

> En savoir plus sur l’année de césure

 > Les bonnes raisons de faire une gap year

> Passer un examen de Cambridge, une preuve d’excellence